17 mars 2008

Le Monde Du Non A

ce livre est basé sur le concept de "la sémantique générale" de Korzybski ou systèmes non aristotéliciens et non newtoniens. Expressions bien ronflantes qui résument simplement le fait que la signification- pas seulement d'un mot- ne peut être considérée que si l'on prend en compte le cerveau humain et ses limitations. En effet l'homme ne perçoit de la réalité que se que ces organes d'appréhension lui permettent d'en saisir. Donc ceci équivaut à dire que la réalité est en quelque sorte déformée. D'où les "niveaux d'abstractions" qui en découlent automatiquement. C'est à dire les différents niveaux de différents individu à "abstraire" ou saisir une partie du tout.

La synopsis, un certain Gilbert Gosseyn, formaté aux concept du non A se voit implanté des souvenirs ainsi qu'une identité qui en fait n'est pas la sienne. Il s'aperçoit de la supercherie lors de sa tentive de participation aux jeux de la Machine au décours desquels se fait la sélection de candidats à l'émigration vers Vénus - pour une fois que ce n'est pas Mars on est contentes les filles - où l'injustice en même temps que la police n'existent pas. Le héro -ou pas finalement- comme tout personnage vanvogtien digne de ce nom, se voit mener par le bout du nez par un "entité" dont il ignore l'existence. Celle-ci prévoit tout ses faits et gestes, et se permet par ailleurs de le guider ponctuellement mais vers quoi...

Malgré quelques théories ardues et des passages céphalogènes où l'auteur se lance à corps perdu dans une métaphysique qui n'a pas sa place à mon goût il n'en reste pas moins un grand chef d'œuvre. Ce qui m'a attirée dans ce livre mis à part le concept de la sémantique générale que je découvrais à travers lui, c'est cette impression d'être sur un échiquier géant; en effet un scénario tissé de la sorte ne peut qu'emprisonner son lecteur entre ses lignes. Je regrette seulement que Van vogt n'ait pas puisé plus à fond dans les ressources de ses personnages qui il faut le dire ont chacun un potentiel énorme. Je suis restée sur ma faim en terminant ce livre (même en ayant achevé le deuxième tome oui oui je vous assure) avec une impression de fin trop brusque, de dénouement trop rapide, une sorte de débâcle un peu décevante tout de même

Une livre à lire absolument si ce n'est déjà fait... Car au delà de l'aspect "science fiction" qu'il revêt il reste quand même un livre qui présente un concept assez futé quand même qu'est la sémantique générale de Korzybski qui pourrait trouver son application dans la vie quotidienne de nous simples citoyens mais aussi dans la résolution de gros conflits géopolitiques.

J'espère vous avoir donné envie de lire ce petit chef d'œuvre de la création vanvogtienne :-)

Posté par Eossy à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le Monde Du Non A

Nouveau commentaire